Diagnostic structure et sondages
une expertise à votre service

Diagnostic structure

diagnostic structure

Diagnostic structure

Vous souhaitez faire appel à un cabinet spécialisé en diagnostic structure ? BIBTP vous propose alors son expertise. A savoir, notre équipe opère notamment sur les châteaux d’eau, les ouvrages maritimes, les ouvrages d’art, les bâtiments et sur toute construction en béton armé, charpente métallique, charpente bois. Pour citer quelques références, nous avons travaillé sur un site de gare SNCF ou encore sur un projet d’extension d’un site industriel renommé.  

Vous souhaitez mener un diagnostic structurel sur un ouvrage ? Contactez-nous !

Qu’est-ce qu’un diagnostic structurel ?

La notion de diagnostic structure vous semble floue ? Sachez alors que celle-ci peut se résumer par l’établissement de la nature d’une situation ou d’un désordre dans le secteur de la construction. Déterminer un plan d’actions à adopter pour maintenir l’ouvrage ou le réparer représente la finalité d’un audit structurel. 

Diagnostic structure : pourquoi en faire un ?

Un diagnostic structure s’avère recommandé voire indispensable dans différentes circonstances. Tout d’abord, une telle démarche doit être menée avant tout projet d’extension ou de modification lourde d’un bâtiment. En l’occurrence, il convient notamment de déterminer la faisabilité du projet en identifiant par exemple la capacité portante de la structure.

Vous avez dans l’idée de réhabiliter un bâtiment ? Ce contexte impose également un audit de structure. Celui-ci permettra de cerner l’état du bâtiment avec précision et les travaux à mener pour sa réhabilitation. Ce travail servira également de base au chiffrage des travaux.

Vous constatez certaines anomalies sur un bâtiment ou une construction ? Cela peut être des fissures apparentes, une corrosion des armatures ou encore un décollement du béton. Quel que soit le désordre observé, il convient de mener un diagnostic structurel. Cela permettra d’identifier l’état réel de la structure mais également la cause des désordres. Ainsi, il sera possible de connaître les travaux à conduire.

L’ouvrage vient d’être frappé par un sinistre ? Face à de telles circonstances, prévoyez dans les plus brefs délais un diagnostic structure. Quelle que soit la nature du sinistre (inondation, tremblement de terre, incendie), cette précaution s’avère indispensable. D’ailleurs, même s’il n’y a aucun dommage apparent, le sinistre a pu provoquer des dégâts en profondeur.

Enfin, un diagnostic structure sert à la maintenance classique des ouvrages. Bien évidemment, toute construction subit les intempéries, la pollution atmosphérique et les affres du temps. Ainsi, il convient de suivre régulièrement l’état des ouvrages, certains nécessitant une attention plus particulière que d’autres.

BIBTP vous propose alors son expertise pour expertiser toute construction !

Le diagnostic de structure : une question de sécurité

Dans toutes les circonstances précitées, un diagnostic structure a bien évidemment pour finalité d’assurer la sécurité des tiers et des usagers. Si certains désordres ne présentent aucun danger sur le court terme, d’autres anomalies peuvent réellement créer une situation de péril. Par exemple, une capacité portante insuffisante au niveau d’un balcon peut entraîner son effondrement et potentiellement un drame. De même, des désordres affectant un ouvrage d’art comme un pont peuvent être lourds de conséquences. 

 

L’effondrement du viaduc de Gênes (Italie) en 2018 en est l’illustration parfaite. Pour rappel, quarante-trois personnes ont trouvé la mort dans cette tragédie.

Pour une maintenance sérieuse des ouvrages et assurer de bonnes conditions de sécurité, vous pouvez en tout cas compter sur l’expertise de notre bureau d’ingénierie BIBTP. En l’occurrence, nous pouvons intervenir de manière périodique pour inspecter l’ouvrage ou de façon ponctuelle suite à un sinistre ou à l’apparition de désordres. Plus généralement, vous pouvez nous solliciter quel que soit le contexte.

Les composantes d’un audit structurel

L’établissement d’un diagnostic structure nécessite généralement l’utilisation de plusieurs méthodes et outils. Celui-ci commence généralement par une étude documentaire. Ensuite, il peut comporter une inspection visuelle, accompagnée de sondages destructifs et non destructifs. Enfin, des contre-calculs peuvent s’avérer nécessaires.

L’étape de l’inspection et du diagnostic de structure

Lors d’un entretien annuel, il convient donc de réaliser une inspection et un diagnostic de structure château d’eau. Ceci sert ainsi à vérifier l’état structurel de l’ouvrage. Plus précisément, cette opération consiste à repérer les éventuelles fissures, à connaître l’état de surface des bétons ou encore à s’assurer de l’absence d’infiltrations.

Si des désordres sont relevées, leur position est alors répertoriée. De plus, ces derniers sont photographiés afin de suivre leur évolution dans le temps. Et bien entendu, lors d’un diagnostic de structure, des préconisations sont effectuées. Sur cette base, des travaux de réfection ou de réhabilitation pourront être prévus.

A savoir, cette opération précède la phase de nettoyage du château d’eau. En tout cas, dans le cadre d’un entretien annuel, n’hésitez pas à faire appel à notre équipe.

Étude documentaire

Dans le cadre d’un diagnostic de structure, une étude documentaire va servir à recueillir le maximum d’informations sur la construction et son histoire. Ainsi, cela permettra d’avoir une vision plus claire avant de mener les opérations d’inspection et d’audit.

Inspection visuelle

Une inspection visuelle sert à appréhender l’état d’un ouvrage. Cette opération consiste à analyser la construction de manière visuelle et à détecter l’éventuelle présence de désordres. Dans certains cas, le diagnostic structure pourra se limiter à une inspection visuelle. Toutefois, d’autres circonstances vont imposer un examen approfondi, notamment composé de sondages destructifs et non destructifs.  

Sondages non destructifs

Des sondages non destructifs permettent d’obtenir davantage d’informations sur l’état d’une construction qu’une simple inspection visuelle. Bien évidemment, ils nécessitent certains outils comme un Ferroscan, un radar de structure ou encore un scléromètre.

Sondage Ferroscan

Le Ferroscan est un matériel fonctionnant sur la base d’ondes électromagnétiques permettant de détecter la présence d’armatures métalliques et leurs enrobages. Plus exactement, cet appareil permet de localiser les armatures et leurs positions. Ensuite, grâce à un sondage Ferroscan (pachomètre), il est possible de connaître la profondeur d’enrobage des aciers. De cette manière, nous pouvons savoir si les armatures sont à l’origine des éventuels désordres relevés.

Sondage par radar

Tout comme le Ferroscan, le sondage radar permet la détection d’armatures et de câbles de précontraintes. Cet appareil sert également à mesurer l’épaisseur du béton, très utile pour inspecter un voile, une dalle ou encore une chape.

Analyse sclérométrique

L’utilisation d’un scléromètre permet de connaître la dureté et l’homogénéité de toute surface en béton. A savoir, le scléromètre est un appareil composé d’une bille d’acier prévue pour être projetée sur le béton. Après la projection, la hauteur de rebond est mesurée, permettant ainsi d’avoir une idée concernant les caractéristiques du béton.

Si votre construction nécessite des sondages non destructifs, BIBTP pourra bien évidemment les réaliser. Ceux-ci pourront d’ailleurs être suivis de sondages destructifs.

Sondages destructifs

Dans certaines situations, des sondages destructifs s’imposent. Ces opérations peuvent par exemple consister en des carottages. Cela permet notamment de cerner la résistance mécanique du béton de la structure. Cette technique s’emploie généralement sur les éléments porteurs d’un ouvrage tels les poutres, voiles ou planchers.

Un burinage peut également faire partie des sondages destructifs effectués. Grâce à un burineur, nous pouvons mesurer les diamètres des armatures et leur état en les dégageant au préalable. Voir également le diagnostic pour Château d’eau.

Prélèvement de béton par carottage

Comme évoqué, les sondages destructifs peuvent inclure un prélèvement de matière par la méthode de carottage. Dans le respect de la règlementation en vigueur, notre équipe se chargera alors de prélever une ou plusieurs carottes de taille suffisante. En l’occurrence, notez qu’il nous faudra obtenir suffisamment de matière pour remplir trois éprouvettes.

A savoir, même si cette technique de sondage s’avère destructive, elle est à chaque fois effectuée de façon à ne pas nuire à la solidité de l’ouvrage. Ainsi, nous ferons par exemple attention à nous pas toucher les aciers lors de l’opération. De plus, les trous seront rebouchés une fois la matière prélevée. 

Pour information, le béton prélevé sera ensuite envoyé au laboratoire pour diverses analyses : essais à la compression, à la traction, etc.

Mise à nu des aciers

Lors d’un diagnostic structure, nous pouvons faire face à un doute sérieux par rapport aux aciers. Si cela arrive, leur mise à nu peut s’avérer indispensable. Bien évidemment, il s’agit d’une mise à nu temporaire, permettant simplement de vérifier leur état et de mesurer leur diamètre. Notez que cette opération peut se faire à l’aide d’un burineur manuel.

Là encore, ce mode opératoire abîme légèrement l’ouvrage mais sans que cela ne remette en cause sa stabilité.

Essais de carbonatation

Les essais de carbonatation peuvent être classés parmi les sondages destructifs puisqu’ils nécessitent au préalable un carottage. Sur les prélèvements, notre équipe va alors tester le niveau de pH du béton grâce à la méthode phénolphtaléine. En l’occurrence, la phénolphtaléine est tout simplement d’un colorant réactif au pH. Une fois versé sur une coupe fraîche de béton, cette solution va prendre une couleur violette ou rester transparente. Les zones grises révèlent un pH inférieur à 9, synonyme de béton carbonaté alors qu’une coloration indique une non-carbonatation et un pH supérieur à 9.

A savoir, la carbonatation du béton peut entraîner divers risques dont une corrosion des aciers. In fine, cela peut aboutir à une fissuration du béton, voire à un éclatement et à terme une mise à nu des aciers. Il convient donc de surveiller de près ce paramètre.  

Prélèvement d’acier

Face à certaines situations, un prélèvement d’acier s’impose. En cas de doute sur les aciers et sans information disponible sur la construction, nous pouvons réaliser cette opération lors d’un diagnostic structure. L’objectif sera ici de cerner l’élasticité des armatures métalliques.

Reconnaissance de fondation

Enfin, un diagnostic structure peut inclure une reconnaissance de fondation. En l’occurrence, l’idée est d’identifier la nature des fondations mais aussi leur capacité portante. Pour ce faire, notre équipe pourra entreprendre des fouilles manuelles ou avec une pelle mécanique. Un relevé géométrique minutieux de la semelle complétera également les investigations.

Sans doute le savez-vous, certains désordres peuvent provenir des fondations. C’est pourquoi un diagnostic de structure peut incorporer ce travail.

Réalisation de contre-calculs

Enfin, un diagnostic structure nécessite parfois de mener des contre-calculs conjointement aux essais destructifs et non destructifs. Cela sert notamment à calculer la capacité portante d’une structure ou encore à justifier un désordre.

Analyse et définition des solutions

Toutes les investigations menées ainsi que les calculs opérés permettront d’évaluer la structure étudiée. En fonction du contexte ou du projet en présence, notre rôle sera alors de proposer des solutions de maintenance, de consolidation ou de réparation.

A savoir, les résultats du diagnostic structure tout comme les solutions préconisées vous seront détaillés au sein d’un rapport, qui vous sera remis en fin de mission.

BIBTP à votre service

Vous voulez entreprendre un diagnostic structure sur l’un de vos ouvrages ? Vous pouvez alors faire confiance à BIBTP.

Notre bureau d’étude technique dispose d’une équipe compétente et d’un matériel performant pour mener à bien toute mission dans le domaine. Plus précisément, nous sommes capables de réaliser une inspection visuelle, les sondages non-destructifs, les essais destructifs ou encore les contre-calculs, qui seraient nécessaires. Rappelons que nous travaillons sur tout type de construction : bâtiment, château d’eau, ouvrage maritime ou autre construction en béton armé, charpente métallique et/ou charpente bois.

Pour la réhabilitation d’un bâtiment, pour un projet d’extension, pour la maintenance d’un ouvrage, ou pour tout autre contexte nécessitant un diagnostic de structure, n’hésitez pas à contacter notre équipe !

A savoir, notre bureau d’étude réalise également le diagnostic de dallage et le diagnostic de balcons.

Direction Bordeaux : un exemple mission réalisée

En matière de diagnostic structure, notre bureau d’ingénierie BIBTP a été sollicité à de nombreuses reprises. Ce fut notamment le cas à Bordeaux pour auditer un bâtiment R+5. L’objectif de la mission était d’identifier le principe constructif de l’édifice mais également le ferraillage de l’ensemble des éléments porteurs. La finalité de ce travail était de cerner l’état de l’ouvrage.

Lors de ce diagnostic structure, notre équipe a mené diverses investigations sur place. Cela a commencé par une inspection visuelle. Puis, cela a continué par un relevé géométrique des différents éléments de structure à auditer. Des sondages au Ferroscan et au radar ont suivi dans le but de localiser les armatures métalliques. Ensuite, plusieurs essais destructifs ont pris place : carottage, sondages avec burineur, prélèvement d’acier et sondages destructifs sur la dalle. Enfin, notre équipe a entrepris des essais en laboratoire, notamment pour mesurer le degré de résistance du béton à la compression.

Ainsi, nous avons pu mener à bien notre diagnostic structure, qui a révélé plusieurs désordres, pour lesquels des solutions ont été suggérées.

Vous voulez nous confier une mission similaire ? Vous souhaitez faire appel à notre expertise en bâtiment, diagnostic structure ou sondage bâtiment ? Prenez donc contact avec notre bureau d’ingénierie BTBTP sans plus attendre ! Soyez certain que nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Les bonnes pratiques :