Sondage structure destructif et non destructif:

Les essais et sondage structure réalisés sur site complètent les résultats de l’inspection et caractérisent les pathologies. Il permettent également de reconnaître la structure en place pour une éventuelle vérification par calcul.
nous intervenons sur tout le territoire et essentiellement dans les villes suivantes:

  • Paris-Ile de France
  • 45000 Orléans
  • 18000 Bourges
  • 36000 Châteauroux
  • 37000 Tours
  • 87000 Limoges
  • 69000 Lyon
  • 29000 Quimper
  • 44000 Nantes
  • 33000 Bordeaux
  • 13000 Marseille

Sondage structure destructif

Carottage-sondage structure destructif

Sondage de structure destructif léger -carottage

Réalisation de carottages  de 10 cm de diamètre d’une manière à obtenir au minimum 3 éprouvettes de béton avec un élancement 1. (Par Exemple un carottage de 10 cm de diamètre et  de 20 cm de profondeur permet d’obtenir deux éprouvettes d’élancement de 1). En effet, la norme 13791 exige au minimum 3 éprouvettes pour pouvoir caractériser le béton en place. Des essais à la compression seront réalisés ensuite sur les éprouvettes prélevées

Les carottages sont implantés d’une manière à ne pas affecter la stabilité de la structure. Ils sont par la suite rebouchés en fin de l’intervention. Une détection d’armature précédera les carottages afin d’éviter de carotter les aciers

Sondage structure destructif avec burineur

Les sondages destructifs légers se font à l’aide d’un burineur manuel et permettent de dégager ponctuellement les aciers. l’objectif consiste à relever les diamètres de ces derniers et inspecter leur état de conservation.

Réalisation de prelèvement de poudre de béton

Les sondages structures destructifs légers se font à l’aide d’un burineur manuel et permettent de dégager ponctuellement les aciers pour relever les diamètres et inspecter leur état de conservation.

Détermination de la profondeur de carbonatation

Les mesures se font  par la méthode à la phénolphtaléine pour mettre en évidence d’éventuels risques vis-à-vis de la corrosion. Pour ce faire on pulvérise un colorant sensible au pH (solution de phénolphtaléine) sur une coupe fraiche de béton. La partie non colorée indique la zone carbonatée. Ces tests se réalisent au perforateur électrique sur batterie

essai de carbonatation

Prélèvement d'acier

Réalisation de prélèvement d’acier pour déterminer la limite d’élasticité des aciers utilisés. Ce type de prélèvement se fait en cas de doute sur la nuance d’acier et l’absence d’information sur la date de construction de bâtiment

Sondage structure non destructif

Détermination de l'enrobage des aciers

Les essais se réalisent dans les parties en béton armé de l’ouvrage à l’aide d’un pachomètre de type FERROSCAN PS 200 (profondeur d’auscultation de l’ordre de 10 cm suivant le béton et le réseau d’armature). Les mesures se réalisent soit par détection linéaire, soit par imagerie sur une surface de 0.6 ´ 0.6 m. En outre, les mesures se sauvegardent dans l’appareil et se traitent par logiciel informatique. Elles permettent par exemple de localiser les armatures des différentes zones et de déterminer l’enrobage moyen des aciers extérieurs, soumis aux agressions extérieures et d’évaluer si la présence des désordres est associée ou non à la présence des aciers.

Réalisation des essais au scléromètre

Dans le but d’avoir une idée sur l’homogénéité de résistance mécanique du béton sur la totalité des structures. Ces mesures s’étalonnent ensuite et se comparent aux essais à la compression, réalisés sur des éprouvettes prélevées sur site.

Réalisation des imageries RADAR

Elles se réalisent essentiellement pour déterminer le nombre et la localisation des aciers sur les poutres, poteaux, dalle. De même, les détections et les imageries se complètent par des sondages destructifs légers pour déterminer avec certitude le type et les diamètres des aciers en place, mais également pour étalonner le matériel.  

DIAGNOSTIC STRUCTURE

Mesure du diamètre résiduel -sondage structure non destructif

Les mesure du diamètre résiduelle des aciers corrodés se réalisent sur des poutre, sur les poteaux, et palplanches. Ces mesures serviront par la suite à prendre en compte le vieillissement et la perte de section des aciers, pour déterminer la capacité portante résiduelle. Ci-après quelques exemples de sondages :
Diagnostic structure

Reconnaissance de structure à l’aide d’un Radar

Sondage structurel

Détection des armatures à l’aide d’un Ferroscan

diagnostic de structure- reconnaissance de fondation

Reconnaissance de Fondation

Éprouvettes béton

Prélèvement de carottes pour essais à la compression

sondage destructif léger-Carrotage

Réalisation de carottage

Sondage destructif

Reconnaissance d’armature avec sondage destructif léger

Détermination de la profondeur de carbonatation

Les mesures se font  par la méthode à la phénolphtaléine pour mettre en évidence d’éventuels risques vis-à-vis de la corrosion. Pour ce faire on pulvérise un colorant sensible au pH (solution de phénolphtaléine) sur une coupe fraiche de béton. La partie non colorée indique la zone carbonatée. Ces tests se réalisent au perforateur électrique sur batterie

essai de carbonatation

Les résultats sont analysés et traités pour fournir des coupes de synthèse permettant d’avoir les informations recherchées :