Sondage par Ferroscan

Faisant partie des essais non destructifs, le sondage par Ferroscan (ou pachomètre) est souvent employé pour effectuer un diagnostic de structure. Grâce à un appareil appelé Ferroscan, il s’avère possible de détecter la présence et la position d’armature métallique quant à un ouvrage. Cet outil permet également de positionner ces armatures ainsi que leur enrobage. De cette manière, nous pouvons déterminer l’état d’une construction ou encore expliquer certains désordres.

Si vous souhaitez mener un sondage par Ferroscan (ou essais pachométriques) sur une construction, faites appel à notre cabinet d’étude sans hésiter ! Contactez-nous !

A propos de BIBTP

Spécialisé en étude et diagnostic de structure, BIBTP est un bureau d’ingénierie intervenant sur divers ouvrages : château d’eau, bâtiments, ouvrages d’art, ouvrages maritimes, etc. Ainsi, nous pouvons opérer dans différents contextes : lors d’un projet de construction, dans le cadre d’une réhabilitation, d’une maintenance d’ouvrage ou encore pour tout projet d’extension.

Pour accomplir nos missions, nous nous appuyons sur un savoir-faire pointu et sur un matériel performant. A savoir, le sondage par Ferroscan est l’une des missions que nous pouvons mener.

Sondage par Ferroscan : qu’est-ce que c’est ?

Le sondage par Ferroscan s’avère couramment utilisé dans le cadre d’un diagnostic de structure. Pour information, le Ferroscan est un appareil occasionnant aucun dommage sur le béton ou les aciers lorsqu’il est utilisé. Celui-ci permet tout d’abord une détection du ferraillage au sein d’un ouvrage. Ensuite, cet outil peut indiquer la dimension des armatures métalliques et leur profondeur d’enrobage.

Pour information, le Ferroscan fonctionne sur la base d’un champ magnétique émis par le déplacement de bobines électromagnétiques à la surface du béton. En fonction du diamètre des armatures et de la profondeur d’enrobage, le signal reçu varie en intensité.

Les champs d’application du pachomètre

Comme évoqué, le sondage par Ferroscan fait partie de la palette des techniques disponibles pour réaliser un audit structurel. Plus exactement, ce sondage non destructif s’emploie sur toutes les constructions en béton armé, en béton précontraint ou encore sur toute maçonnerie composée d’inclusions métalliques. Cela inclut donc les maisons individuelles, les ponts, immeubles, parkings, etc.

A savoir, le béton armé et le béton précontraint ont la même constitution : une association de béton et d’armatures métalliques. Dans le cas du béton précontraint, une tension est appliquée aux armatures afin d’améliorer les qualités de compression de l’ensemble.

Auscultation au Ferroscan : quelques cas concrets

BIBTP a ainsi effectué un sondage au Ferroscan sur différents projets. Par exemple, nous avons employé cette méthode lors d’un diagnostic de dallage effectué sur un bâtiment industriel. Nous avons également été amenés à réaliser cette opération sur un site de la SNCF dans le cadre d’un projet de réaménagement d’un des bâtiments. Enfin, un tel essai fut nécessaire sur une cuve de réserve d’eau qui présentait divers désordres.

Avantages du Ferroscan

Un sondage par Ferroscan possède certains avantages mais également des limites. En l’occurrence, le premier avantage réside dans le fait que cet essai s’avère non destructif. Autrement dit, il ne provoque aucun dommage lorsqu’il est réalisé sur une structure en béton armé. Ensuite, le Ferroscan apporte une imagerie de la structure en temps réel à l’inverse de certaines méthodes, qui prennent davantage de temps. En plus d’être rapides, les résultats sont particulièrement précis. La marge d’erreur est de 10% quant à la précision d’enrobage et de 5 millimètres par rapport au diamètre et à la localisation des armatures. Et pour finir, le Ferroscan est un appareil léger, facile à utiliser et sans danger pour son utilisateur.

Limites de cet outil

Toutefois, certaines limites doivent également être relevées. Tout d’abord, notons que cette méthode pourra difficilement être employée sur des surfaces présentant un fort relief. Ensuite, tous les Ferroscan possèdent une limite de détection en matière de profondeur des armatures. Autrement dit, passé une certaine profondeur, l’appareil ne pourra plus assurer les mesures. Remarquons que certains Ferroscan ont des limites plus importantes que d’autres.

Bien évidemment, si l’ouvrage ne permet pas le sondage par Ferroscan, d’autres solutions existent. D’ailleurs, bien souvent, d’autres sondages accompagnent cette méthode d’inspection.

Une méthode complémentaire à d’autres essais non-destructifs

En plus d’un sondage par Ferroscan, d’autres essais non destructifs sont généralement réalisés lors d’un diagnostic de structure. Parmi ceux-ci, nous pouvons notamment citer le scan par radar, qui s’avère complémentaire à l’imagerie par Ferroscan.

En réalité, le radar de structure représente un outil indispensable dans le cadre d’un diagnostic structurel. Cet appareil permet de trouver les ferraillages d’une structure et leur position. Plus exactement, un scan par radar permet d’établir l’espacement des aciers, leur enrobage ou encore le nombre de lits d’aciers. Avec une telle inspection, il est également possible de mesurer l’épaisseur du béton. Ainsi, le scan par radar incarne un essai très complémentaire au sondage par Ferroscan.

En plus du scan par radar, le sondage par Ferroscan peut être accompagné d’essais non destructifs supplémentaires comme une analyse sclérométrique. Et des sondages destructifs peuvent également suivre…

Des sondages destructifs additionnels parfois obligatoires

Les essais non destructifs comme le sondage par Ferroscan s’avèrent parfois insuffisants pour établir un diagnostic structurel précis. Si c’est le cas, il faudra passer par des essais destructifs. Ainsi, cela pourra se traduire par un carottage ou un burinage. A savoir, le carottage a généralement pour objectif de déterminer le niveau de résistance du béton. Quant au burinage, il sert à relever avec précision le diamètre des armatures et à voir leur état.

BIBTP à votre service

Dans le cadre d’un audit structurel, retenez en tout cas que notre équipe peut réaliser un sondage par Ferroscan. En fonction de votre projet et du contexte, nous pourrons alors vous indiquer si cette opération s’avère nécessaire. Généralement, un tel sondage structurel viendra après une inspection visuelle de l’ouvrage.

Vous souhaitez mener un diagnostic de structure, un diagnostic de balcon ou encore un diagnostic de dalle ? Contactez-nous !

Sondage par Ferroscan
Les bonnes pratiques :
  • Gardez toujours un œil sur votre ouvrage
  • Contactez-nous en cas de doute