Essais laboratoire sur béton

Les essais laboratoire sur béton complètent

Dans certaines situations, les essais laboratoire sur béton s’avèrent tout simplement indispensables. Associés aux sondages destructifs, ils permettent notamment d’identifier les éventuelles pathologies du béton. En l’occurrence, de tels essais viennent souvent en complément de sondages non destructifs : essais pachométriques, scan au radar, essais au scléromètre…

Vous êtes à la recherche d’un bureau d’étude spécialisé en essais laboratoire sur béton  ? Vous pouvez dans cette hypothèse vous tourner vers l’équipe BIBTP. Grâce à une expérience reconnue et un matériel approprié, nous pouvons prendre en charge ce type de mission. Contactez-nous pour toute demande sur le sujet !

Un moyen pour détecter les sur les bétons

Comme vous le savez, une construction peut présenter au fil du temps certains désordres. De même, le béton peut avoir diverses pathologies. Dans ce contexte, des essais laboratoire s’avèrent très utiles pour comprendre l’origine des anomalies et encore pour caractériser la pathologie.

Pour information, le béton peut connaître diverses pathologies ou désordres. Par exemple, des fissures peuvent apparaître à cause d’un défaut de résistance mécanique. Ce phénomène peut notamment se retrouver sur un poteau ou encore sur une poutre. Notez toutefois que la présence de fissures peut avoir d’autres causes. Cela peut aussi provenir de la corrosion des armatures, d’un gonflement du béton…

Quoi qu’il en soit, en cas de désordre ou de pathologie, comptez sur nous pour mener les essais laboratoire nécessaires. De façon similaire, nous pouvons effectuer les sondages non destructifs qui s’imposent. Prenez donc contact avec notre équipe pour toute demande !

essais laboratoire sur béton-MEB
Essai labobratoire sur béton-Carbonatation

Essais laboratoire : une étape en amont des

Si les essais laboratoire permettent d’identifier les éventuelles pathologies du béton, l’objectif final est bien de dégager des préconisations par rapport à la situation en présence. Après la réalisation des essais, c’est bien ce que notre bureau d’étude s’emploiera à faire.

In fine, notre équipe vous remettra ainsi un rapport complet présentant les résultats de toutes les analyses et de tous les sondages menés. Vous y trouverez donc également toutes nos recommandations préventives ou curatives.

Divers types d’essais laboratoire :

Il existe une grande diversité en matière d’essais laboratoire. En l’occurrence, nous pouvons citer les essais à la corrosion, les essais à la traction, la carbonatation, l’analyse au Microscope électronique à Balayage, etc. En ce qui nous concerne, notez que nous pouvons mener tous les essais laboratoire requis. Pour ce faire, nous nous appuierons sur une solide expertise mais également sur un matériel de pointe.

Exemples de liste non exhaustive

Essais à la compression

Dans le cadre de nos missions, nous pouvons réaliser des essais à la compression sur carotte. L’objectif d’une telle opération est d’analyser la qualité du béton et plus exactement son niveau de résistance à la compression.

A savoir, la résistance à la compression des bétons courants est comprise entre 20 et 50 MPa (Mégapascals). Des bétons à hautes performances peuvent toutefois dépasser cette fourchette de résistance. Quoi qu’il en soit, nous observerons si le béton étudié présente une faiblesse en la matière ou si tout est normal.

essai à la compression pour diagnostic structure bâtiment

Essais à la traction

En matière d’essais laboratoire béton, nous pouvons également procéder à des essais à la traction. Bien évidemment, cette analyse sert à identifier les caractéristiques du béton et plus précisément son degré de résistance face à l’effet de traction. Dans ce contexte, notez qu’il existe trois méthodes permettant d’effectuer une telle mesure. En l’occurrence, il y a l’essai de traction directe, l’essai de traction par flexion et l’essai de traction par fendage (aussi appelé essai brésilien).

Pour préciser, les essais de traction par flexion sont actuellement les plus plébiscités. Cela peut se faire grâce à une machine « SIMRUPT » ou encore grâce à une machine flexion 3 ou 4 points. Et en l’occurrence, c’est aussi la méthode employée chez BIBTP.

Essai de carbonatation sur béton

Sous l’effet du gaz carbonique de l’air, le béton peut subir un effet de carbonatation. Cela peut alors raccourcir la durée de vie du béton et affecter la résistance de toute la structure. Dans les faits, cela peut se traduire par un éclatement du béton d’enrobage et une mise à nu des aciers alors corrodés. A savoir, plusieurs facteurs influent sur la vitesse de carbonatation des bétons : la température, le pourcentage d’humidité présent dans l’atmosphère, la concentration en CO2 dans l’air…

Quoi qu’il en soit, BIBTP peut mener les essais de carbonatation, qui s’imposent. Pour ce faire, notre équipe devra prélever des carottes sur l’ouvrage sur des zones préalablement ciblées. Les échantillons seront ensuite préparés en laboratoire. Puis, un test de pH sera entrepris à l’aide d’une solution de phénolphtaléine. Pour préciser, il s’agit d’un colorant sensible au pH, qui se colore si le pH dépasse 10 et qui reste incolore en cas de pH inférieur à 8.

En l’occurrence, un béton non coloré révèlerait une carbonatation et un risque élevé de corrosion des aciers. A l’inverse, un béton non carbonaté aboutirait à une coloration en rose sous l’effet de la phénolphtaléine.

Vous souhaitez mener un essai de carbonatation quant à votre ouvrage ? Contactez notre équipe sans plus attendre !

MEB

La microscopie électronique à balayage (MEB) peut avoir plusieurs utilisations. En l’occurrence, cette méthode d’analyse peut servir à comprendre le comportement mécanique du béton ou encore à détecter une pathologie.

La microscopie électronique à balayage (MEB) peut avoir plusieurs utilisations. En l’occurrence, cette méthode d’analyse peut servir à comprendre le comportement mécanique du béton ou encore à détecter une pathologie.

A savoir, il s’agit d’une technique de microscopie électronique capable de fournir des images de haute résolution de la surface d’un échantillon, selon le principe des interactions électrons-matière. Plus exactement, le MEB va émettre un faisceau d’électrons balayant la surface de l’échantillon en présence. Et en réponse, l’échantillon étudié va émettre certaines particules, qui seront détectées par divers capteurs. Cela permettra d’obtenir une image en trois dimensions de la surface du béton.

A savoir, il s’agit d’une technique de microscopie électronique capable de fournir des images de haute résolution de la surface d’un échantillon, selon le principe des interactions électrons-matière. Plus exactement, le MEB va émettre un faisceau d’électrons balayant la surface de l’échantillon en présence. Et en réponse, l’échantillon étudié va émettre certaines particules, qui seront détectées par divers capteurs. Cela permettra d’obtenir une image en trois dimensions de la surface du béton.

Teneur en sulfates

Comme vous le savez, le béton peut subir différentes attaques selon plusieurs paramètres. Les attaques sulfatiques constituent alors l’une d’elles. En l’occurrence, le phénomène peut être d’origine interne ou externe.

Réaction sulfatique interne

La réunion de trois conditions peut initier une réaction sulfatique interne : un environnement humide, une température élevée et la teneur en sulfates, aluminates et alcalins du béton. Par exemple, si l’ouvrage a été construit pendant une journée de forte chaleur, cette réaction peut se déclencher. Cela se traduit alors par un gonflement interne du béton entraînant à la surface une fissuration multidirectionnelle à maille de l’ordre de 10 à 30 centimètres.

Attaques sulfatiques externes

Certains milieux augmentent le risque d’attaque par les sulfates. En l’occurrence, les eaux sulfatées ou séléniteuses vont s’avérer agressives pour le béton durci. De même, les sols riches en sulfates vont représenter une menace. En réalité, un tel environnement va favoriser une réaction chimique entre ion sulfate et aluminate de calcium hydraté et/ou les éléments constitutifs de l’hydrate de calcium du béton.

Sans entrer davantage dans le détail, notez que ce phénomène va détériorer le béton. Cela va se manifester par un gonflement puis par des fissurations relativement importantes. Notez d’ailleurs que les fissures accélèrent le processus de dégradation en favorisant la pénétration des agents agressifs

En tout cas, comptez sur notre équipe pour mener les essais relatifs à la teneur en sulfates du béton. Contactez-nous pour toute demande sur le sujet !

Teneur en chlorures

Une teneur en chlorures élevée peut apporter divers problèmes. Tout d’abord, cela augmente les risques de corrosion des aciers. De plus, pour le béton frais, cela perturbe la prise et le durcissement. Et de manière générale, un haut niveau de chlorure affecte négativement les performances mécaniques du béton. In fine, cela peut donner lieu à l’apparition d’efflorescences à la surface du parement.

Dans ce contexte, certaines normes existent. En l’occurrence, la norme NF EN 206-1 fixe notamment la teneur en chlorure maximale admissible selon la masse de ciment dans le béton.

Vous souhaitez contrôler la teneur en chlorures du béton de votre ouvrage ? Notre bureau d’étude BIBTP peut parfaitement se charger de cette mission !

Notre BIBTP

Le bureau d’ingénierie bâtiment travaux publics BIBTP est spécialisé en diagnostic structurel des bâtiments existants et ouvrages GC. De même intervenons souvent dans le cadre des différents projet de réhabilitation et de construction.

Par ailleurs, nous mettons en œuvre tout le matériel de la société BIBTP pour affiner les conclusions et adapter les préconisations

L’expertise

Au-delà des essais laboratoire, notez que BIBTP peut prendre en charge bien d’autres missions. Cela inclut un diagnostic complet de structure depuis l’inspection visuelle jusqu’à la préconisation des travaux de mise en sécurité et de réparation. Notre structure peut aussi se charger des sondages de structurePour ce faire, nous disposons de l’expertise et du matériel nécessaire : Ferroscan, scléromètre, etc. Enfin, nous pouvons calculer la capacité portante d’ouvrages ou de bâtiments.

A savoir, nous intervenons sur toute la France et sur tout type d’ouvrage. Cela comprend les châteaux d’eaux, les ouvrages maritimes, les bâtiments industriels, les ouvrages d’art, etc.

Vous avez besoin d’un bureau d’étude spécialisé en essais laboratoire et plus globalement en diagnostic et sondage structure ? Comptez sans plus attendre notre équipe experte dans ce domaine !

Quelques missions incluant des essais laboratoire:

Pour information, nous sommes régulièrement amenés à réaliser des essais laboratoire. Ce fut par exemple le cas par rapport au projet de réhabilitation des bâtiments du site industriel de logistique Pantin. A côté de divers sondages, nous avons ainsi menés des essais à la compression sur béton.

Dans le cadre d’un diagnostic de 150 balcons à Orléans, nous avons également été poussés à procéder à des essais laboratoire. Parallèlement à diverses investigations, nous avons entrepris des essais de carbonatation afin d’examiner le risque de corrosion des aciers.

Bien d’autres missions ont nécessité des essais laboratoire. Vous voulez faire appel à notre expertise sur le sujet ou sur nos domaines d’expertise (ouvrage d’art, diagnostic structure, sondage bâtiment, etc) ? Contactez-nous !