Sondage structurel

Un sondage structurel s’avère obligatoire dans certaines situations. En la matière, nous pouvons toutefois différencier les essais destructifs (carottage, burinage) des sondages non destructifs (scan par radar, auscultation au Ferroscan, analyse sclérométrique).

Selon la situation et généralement après une inspection visuelle, notre Bureau d’études pourra effectuer divers sondages de structures, souvent nécessaires pour établir un diagnostic précis. A savoir, nous pouvons réaliser ce type de mission sur tout type de construction : ouvrage d’art, immeuble, château d’eau, ouvrage maritime, etc.

Si vous avez une demande, contactez-nous sans plus attendre !

Deux catégories de sondages

La notion de sondage structurel fait référence à deux familles d’essais : les sondages non destructifs et les essais destructifs. Ceux-ci peuvent être employés conjointement lors d’un diagnostic structure après une inspection visuelle et avant des contre-calculs.

Essais non destructifs

Face à certaines situations ou en présence de désordres, une inspection visuelle peut s’avérer insuffisante. Dans cette éventualité, cette première inspection sera suivie de sondages non destructifs. Parmi ces derniers, il y a notamment le sondage par Ferroscan, le scan au radar ou encore l’auscultation au scléromètre. A savoir, des essais non destructifs permettront de récolter davantage d’informations sur l’état d’un ouvrage ou encore sur l’origine des désordres relevés.

Sondage par pachomètre (Ferroscan)

L’auscultation par pachomètre (marque Ferroscan) représente un sondage structurel très utilisé lors de diagnostics. A savoir, le Ferroscan est un appareil de haute précision permettant de détecter la présence et la position d’armatures métalliques au sein d’un ouvrage. Grâce à cet outil, il est également possible de relever les dimensions des aciers, mais avec une marge d’erreur qui reste relativement importante. Pour ces mesures, la marges d’erreur s’élève à seulement 5 millimètres. En parallèle, un tel appareil permet de connaître la profondeur d’enrobage. Pour information, la marge d’erreur est ici de 10%.

Cette méthode a l’avantage d’apporter des résultats immédiats avec une faible marge d’erreur. Toutefois, d’autres sondages doivent généralement être prévus en complément. Cela inclut notamment le scan au radar.

Scan au radar

Après un sondage par Ferroscan suit généralement une inspection par radar de structure. Pour information, cet appareil s’avère d’une précision redoutable, ce qui en fait un allié incontournable lors d’un diagnostic structurel. Une telle opération permet de détecter le ferraillage d’un ouvrage, sa position et l’épaisseur des bétons, sous certaines conditions. Ainsi, il s’agit d’une véritable aide pour la recherche d’anomalies. D’ailleurs, notez que les résultats sont instantanés avec cet appareil.

Auscultation au scléromètre

L’auscultation au scléromètre est un autre sondage structurel couramment employé dans le domaine du bâtiment. Sachez qu’une analyse sclérométrique sert à connaître la dureté du béton d’un ouvrage mais également son homogénéité.

Pour information, le scléromètre fonctionne sur le principe suivant : il projette une bille d’acier sur la surface étudiée et mesure la hauteur de rebond, conditionné par les caractéristiques du béton.

L’un des avantages d’un sondage structurel non destructif est qu’il n’engendre aucun dommage sur la construction, à l’inverse des essais destructifs. Toutefois, certaines situations ou anomalies exigent des essais destructifs.

Sondages destructifs

Un sondage structurel destructif sert à obtenir davantage d’informations sur l’état d’une construction. En parallèle, de tels essais aident à trouver la cause de certaines pathologies. Parmi ceux-ci, nous pouvons notamment citer le carottage, le burinage, le prélèvement de poudre de béton ou d’acier…

Carottage

La réalisation d’un carottage permet de cerner l’état d’éléments porteurs comme un plancher, un voile ou encore une poutre. Plus exactement, cette opération permet de prélever les échantillons qui serviront à mesurer la résistance mécanique du béton sur la zone ciblée.

A savoir, les carottages sont effectués de manière à ne pas compromettre la stabilité de l’ouvrage. Une telle opération est d’ailleurs réalisée après détection des armatures afin de ne pas endommager ces dernières.

Burinage

Le burinage fait également partie des sondages destructifs pouvant être effectués lors d’un diagnostic structurel. Pour information, un burineur permet de mettre à nu les armatures métalliques afin de mesurer leur diamètre mais également leur état.

Prélèvements de matière

Un sondage structurel peut également comporter un prélèvement de matière. Cela peut par exemple être un prélèvement de poudre de béton destiné à identifier la teneur en agents agressifs : chlorures, sulfates, etc.

Si la date de construction reste inconnue, un prélèvement d’acier peut également s’avérer utile. Cela sert alors à déterminer la limite d’élasticité de l’acier.

Mesure de la profondeur de carbonatation

Pour analyser le niveau de corrosion des aciers et le risque associé, la méthode à la phénolphtaléine représente une solution. Après quelques trous réalisés à l’aide d’un perforateur, cela consiste à pulvériser un colorant réagissant au pH. La partie non colorée représente alors la zone carbonatée.

En tout cas, après la réalisation d’un sondage structurel destructif, notez que notre équipe rebouchera toujours les trous et réparera les zones endommagées.

Sondage structurel : une obligation lors de certains diagnostics

Un sondage structurel s’avère incontournable dans certains contextes. Par exemple, cela peut s’imposer dans le cadre de la maintenance d’un ouvrage. Si des anomalies comme des fissures apparaissent sur une construction, un sondage structurel sera également sans doute à prévoir. Enfin, pour des projets de réhabilitation, d’extension ou de lourde modification, il sera indispensable d’en passer aussi par là.

Les sondages de structures viennent alors généralement après une inspection visuelle, alors qualifiée de pré-diagnostic. Différents sondages pourront ainsi être menés conjointement, cela incluant aussi bien les essais destructifs que les sondages non destructifs.

A savoir, après la réalisation des sondages, des contre-calculs peuvent parfois venir en complément.

Notre savoir-faire à votre service

Vous avez besoin d’une entreprise spécialisée en sondage structurel ? Vous pouvez dans ce cas compter sur BIBTP. En l’occurrence, nous pouvons réaliser ce type de mission grâce à notre savoir-faire et un matériel performant.

Pour information, nous pouvons mener d’autres missions : un diagnostic de structure, un diagnostic de dallage, ou encore un diagnostic de balcon. Précisons que nous avons la possibilité de faire cela sur des constructions diverses et variées : château d’eau, ouvrage maritime, immeuble, etc.

Pour toute demande, contactez-nous !

Les bonnes pratiques :
  • Gardez toujours un œil sur votre ouvrage
  • Contactez-nous en cas de doute
Sondage structurel

Aller plus loin !

diagnostic de structure dallage

Diagnostic de dallage

Vous voulez engager un diagnostic de dallage quant à un ouvrage ? Consultez alors notre bureau d’étude technique sans hésiter ! A savoir, une telle opération s’impose dans diverses

Lire la suite »